dernière mise à jour de la page 25/04/2020

Dans le cadre de la loi du 31.12.1991,

 

Le bilan de compétences permet à toute personne salariée de faire le point sur sa situation professionnelle afin de gérer au mieux son avenir professionnel, à court et moyen terme, clarifier, construire, structurer ou valider un projet, se réorienter...

 

Il permet à chacun  de mieux  se connaître, faire émerger ses connaissances professionnelles et personnelles, expériences, aptitudes, traits de caractère, goûts,  intérêts, système de valeurs. Il dynamise et fournit les repères nécessaires à l’élaboration d’une stratégie de développement de carrière construite sur la réalité personnelle, la réalité de l'’environnement socio professionnel, le marché du travail.

 

Le bilan de compétences n'a pas pour vocation de former aux techniques de recherche d'emploi, ou d'aider dans une démarche active de prospection vers un emploi, ni d'accompagner dans de nouvelles fonctions. C'est une démarche de réflexion personnelle sur  l'avenir professionnel, où le bénéficiaire est un acteur engagé et accompagné.

 

Il se déroule dans la parfaite application des principes de confidentialité et de déontologie définies par le Code du Travail. Tous les résultats sont restitués.

Le bilan comprend quatre phases :

  • une PHASE PRELIMINAIRE,

entretien préalable qui permet de faire connaissance, analyser et définir vos attentes, afin de  vous proposer un itinéraire de bilan personnalisé. Cet itinéraire comprend obligatoirement trois phases :

 

  • une PHASE D’INVESTIGATION

  • une PHASE DE RESTITUTION

  • une PHASE DE SUIVI, par un entretien après 6 mois/ 1 an .

le  document de synthèse 

le document de synthèse À l'issu du bilan est  rédigé et remis au bénéficiaire une synthèse. 

  • Contenu

Selon l'Article R.6322-38 du code du travail, cette synthèse comporte les indications suivantes : 1° Circonstances du bilan 2° Compétences et aptitudes du bénéficiaire au regard des perspectives d’évolution envisagées 3° Le cas échéant, éléments constitutifs du projet professionnel et éventuellement du projet de formation du bénéficiaire et principales étapes prévues pour la réalisation de ce projet.

  • Bénéficiaire de la synthèse

Seul le bénéficiaire est destinataire de la synthèse et de tous les documents afférents au bilan de compétences. Le prescripteur (l'employeur) peut être destinataire de la feuille d'émargement uniquement. Il est possible de transmettre la synthèse à un tiers à la condition impérieuse que le bénéficiaire ait expressément autorisé le consultant à le faire.

  • Destruction

Le cabinet doit détruire tous les documents de travail et la synthèse après le dernier entretien. Toutefois si le bénéficiaire l'autorise à conserver ses documents plus longuement, la destruction doit être réalisée au plus tard un an après. article : 

Article R 900-6 : "Les documents élaborés pour la réalisation d'un bilan de compétences sont aussitôt détruits par l'organisme prestataire, sauf demande écrite du bénéficiaire fondée sur la nécessité d'un suivi de sa situation"

retour

retour

la  mise en œuvre le bilan de compétences ?

Les bilans de compétences sont éligibles au compte personnel de formation.

  • Lorsque le salarié mobilise son compte personnel de formation pour un bilan réalisé hors temps de travail, l’employeur n’a pas à être informé.

  • Lorsque le salarié mobilise son compte personnel de formation pour un bilan en tout ou partie, pendant le temps de travail, il doit demander l’accord préalable de l’employeur selon les règles propres au compte personnel de formation.

Dans le cadre du plan de développement des compétences de l’entreprise (salariés) ou d’un congé de reclassement :

Le bilan de compétences ne peut être réalisé qu’avec le consentement du salarié.

extrait : https://travail-emploi.gouv.fr/

retour